articles | commentaires
23Fév

Apple renforce sa politique « anti-peau ». Dur dur pour la BD numérique.

Déjà 3 commentaires

Apple – bien connu pour son rejet des applications à caractère érotique ou pornographique sur l’AppStore – vient de durcir encore d’avantage sa politique. On considérait déjà que cela pouvait poser problème pour les BD, et notamment les BD franco-belges où il n’est pas rare de voir une femme un peu dénudée, un sein, etc. (voir au besoin l’article du Comptoir de la BD d’il y a quelques mois sur ce sujet). Avec cette nouvelle politique, cela va peut-être devenir bien pire.

En effet, plusieurs sites rapportent qu’Apple a entamé il y a quelques jours un grand ménage sur l’AppStore (voir par exemple Mac4ever). Plus de 5.000 applications, pourtant initialement validées par Apple, sont maintenant retirées du Store. Rappelons qu’aucune de ces applications n’est à caractère pornographique (ce type d’application était interdit dès le départ). Mais lorsqu’Apple durcit sa politique, c’est manifestement rétroactif.

Il est en général difficile de bien comprendre les critères de validation imposés par Apple. Le développeur ChilliFresh a échangé avec Apple sur ce sujet, et a publié leur réponse sur son blog. On apprend ainsi que sont maintenant interdits :

  • – Les images de femmes en bikini (y compris les femmes en collants, même si elle fait par exemple du patin à glace)
  • – Pas d’hommes non plus en bikini. Comme quoi, chez Apple, on ne rigole pas avec l’égalité des sexes.
  • – La peau (ChilliFresh a demandé si la burqa était autorisée, ce qui n’a pas fait rire du tout son correspondant chez Apple)
  • – Les connotations sexuelles, même indirectes ou suggérées par des images qui ne sont pas en elles-mêmes à caractère sexuel.

Donc, si Apple suit effectivement ces règles à la lettre, cela pourrait poser problème pour de nombreuses BD.
Poussons le vice jusqu’à examiner quelques séries célèbres au vu de ces nouvelles règles :

1 – Atalante et Lanfeust (éditions Soleil)

Atalante est une aventurière en pleine Grèce antique. Mais il n’est pas sûr qu’Apple trouve que ce soit une raison suffisante pour se promener sans pantalon. De même, Lanfeust a oublié de mettre un t-shirt sur la couverture de Lanfeust Odyssey (et je ne parle même pas du personnage de Cixi) !

2 – L’Incal (éditions Les Humanoïdes Associés)

Dans le Tome 2 de L’Incal (aux alentours de la page 5), John Difool, prisonnier, est attaché. En slip. Pas sûr qu’Apple apprécie…

3 – Rahan

Le fils des âges farouches est vêtu d’un simple slip en fourrure (normal, c’est la préhistoire). Mais cette tenue pourrait bien ressembler d’un peu trop près à un bikini aux yeux de certains examinateurs. Sauf que si Rahan (série pour enfants, rappelons-le) se fait bannir de l’AppStore pour cause d’érotisme excessif, cela risque de faire rire (jaune) beaucoup de monde.

Affaire à suivre.

Billets similaires :

Cet article a été posté le mardi, 23 février, 2010 à 15:41 et est classé dans Actu BD numérique. Vous pouvez suivre les commentaires de cet article via le Flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse, ou faire un Rétrolien depuis votre propre site.

3 Réponses à “Apple renforce sa politique « anti-peau ». Dur dur pour la BD numérique.”

  1. Posté par Kervala 23 février, 2010 à 5:40

    Ca devient de pire en pire… Raison de plus pour ne pas acheter de produits Apple :)

    On sait comment ça se passe chez la concurrence (Google Android par exemple) ?

  2. Posté par BSE 23 février, 2010 à 5:54

    Les contenus pornographiques sont également refusés sur l’Android Market. Je ne connais pas exactement les règles, mais il me semble que Google est moins rigide qu’Apple quand au refus des contenus à caractère érotique.

    A noter : Google autorise l’installation d’applications « non signées », c’est-à-dire le fait d’installer une application qui ne provient pas nécessairement de l’Android Market. Ce qui permet donc d’installer ce qu’on veut sur son terminal (sur iPhone, cela nécessite d’avoir Jailbreaké son appareil).
    Voir cet article à ce sujet : http://phandroid.com/2009/11/27/android-porn-market-from-mikandi/

  3. Posté par Observatoire de la bd numérique » Quand Apple censure les applications « érotiques » 26 février, 2010 à 12:39

    […] Digibidi le signale, Atalante et Lanfeust devront renfiler pantalon et t-shirt, et Rahan, pauvre de lui, devra […]

Laisser un Commentaire